Views
1 year ago

Miles #22 Spécial Zoute Grand Prix

  • Text
  • Toute
  • Interdite
  • Produpress
  • Copie
  • Strictement
  • Consentement
  • Zoute
  • Voitures
  • Faire
  • Prix
Miles #22 Spécial Zoute Grand Prix

Matthias Schoenaerts -

Matthias Schoenaerts - Le Grand Prix du Zoute pour novices célèbres ‘LE CHARME D’UNE MACHINE À REMONTER LE TEMPS’ Matthias Schoenaerts est connu pour ne faire que les choses qui lui plaisent. Alors, si l’année dernière, il a participé au Grand Prix du Zoute, c’était tout sauf à contrecœur. Par Piet Andries L orsque le Grand Prix du Zoute déroule le tapis rouge, il n’y a pas que les stars des musées automobiles qui se précipitent à la côte. L’année dernière, on a aussi pu y voir l’acteur Matthias Schoenaerts, dont la réputation n’avait rien à envier à sa monture, une prestigieuse BMW 328 MM de 1937. Matthias sera très bientôt à l’affiche du dernier film de Michaël Roskam, ‘Le Fidèle’. ‘Un film incroyablement fort qui relate l’histoire d’amour entre un gangster et un pilote automobile’, nous dévoile-t-il. Mais on en reparlera plus tard. Car aujourd’hui, ce que nous voulons savoir, c’est l’expérience qu’il a retirée du rallye de Knokke l’année dernière. Vous n’avez pas la réputation d’être un accro de la mécanique. Matthias Schoenaerts serait-il secrètement tombé amoureux des belles carrosseries ? Quand j’étais petit, c’est vrai que je n’avais pas le nez fourré en permanence dans les magazines automobiles, même si j’ai beaucoup joué avec mes petites voitures Matchbox. En fait, les voitures, j’ai appris à les aimer. Notamment au contact de mon ami, le réalisateur Mikaël Roskam, un vrai fan. Et pilote à ses heures ! Il m’a introduit dans ce monde. Il m’a expliqué plein de choses, comme l’importance de la conception d’une voiture ou l’impact de la position du moteur sur le comportement routier… Il m’a expliqué l’aspect scientifique de la voiture, et ça m’a charmé. Et depuis que je roule en BMW, j’apprécie de plus en plus le design et l’agrément de conduite des voitures. Apprécier… c’est le mot. Je ne suis pas obsédé non plus’ voitures du monde. Mais j’ai quand même été pris d’une certaine angoisse. Et si j’avais un accident ? (rires) Pas de contrat spécifique en matière de scénario catastrophe ? Non, le postulat de départ, c’est de ne pas avoir d’accident. C’est ça le contrat. Le palmarès et l’aura de la 328 MM inspirent le respect. Vous le saviez ? Absolument. C’est un exemplaire qui a participé au Mille Miglia et qui a terminé en bonne place. Par ailleurs, cette voiture n’avait jamais roulé en Belgique, ce qui rendait l’expérience encore plus intense. Quand vous prenez le volant d’un ancêtre, sans grande expérience des vieilles voitures, quel sentiment vous anime ? Le trac ? Non, en fait, j’ai trouvé ça fantastique. Le baquet était bien un peu petit pour moi. Je suis plutôt grand. J’ai donc eu du mal à imposer un angle particulier à ma jambe. Après un certain temps, j’ai ressenti des crampes dans les genoux. Mais à part ça, ce fut une expérience unique. Le son du moteur… c’est carrément hypnotique. Et elle en avait dans le ventre. C’était vraiment super ! Après ce baptême du feu, comprenez-vous encore mieux l’engouement actuel pour les vieilles voitures ? Bien sûr. C’est le charme du voyage dans le temps. Le langage est différent. La conduite est plus authentique. Et le son est tellement fascinant. Je comprends parfaitement le succès des ancêtres, même si la conduite repose toujours sur les mêmes principes de base. J’ai toujours conduit des voitures à boîte manuelle. Je n’ai donc eu aucun mal à m’habituer. Comment avez-vous réagi quand BMW vous a demandé de participer au Grand Prix du Zoute ? Pour être honnête, je ne connaissais pas l’événement. Mais lorsqu’ils m’ont dit que je pourrais prendre le volant d’une 328 Mille Miglia, je me suis dit que je ne pouvais pas laisser filer l’occasion de piloter un tel joyau. C’est le nec plus ultra, pour ne pas dire une des plus belles 52 Miles #22 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.

Avec quelle BMW vous déplacez-vous ? Normalement, je conduis une X6, mais BMW m’a fait le plaisir de mettre une i8 à ma disposition. Et je dois avouer que c’est une superbe expérience. Il faut savoir qu’avant, je n’avais jamais roulé qu’avec des voitures d’occasion. C’est un nouveau monde que je découvre. (rires) Le plus drôle, c’est que l’i8 et la 328 sont équipées du même moteur : un moteur essence d’1,5 litre. C’est vrai ? C’est un joli lien entre l’ancien et le nouveau. Avec l’i8, c’est la première fois que je conduis une voiture de sport… et ça me plaît. Est-ce que cela a compté pour l’événement en soi ? Sûrement. Je me souviens surtout de la beauté de la route, avec le soleil levant sur les champs et dans une légère brume. Tout était bien organisé, surtout quand on sait que l’événement est relativement récent. Mais tout avait déjà l’air bien huilé. Comment vivez-vous cela en tant qu’acteur consacré ? Le cadre de Knokke en fait aussi un événement ‘jet set’. Vous savez, pour moi, ce qui compte… c’est rouler ! Je mets mon casque et je prends le départ. Et je profite pleinement de l’expérience et de la détente. C’est ça l’objectif : le vent dans le visage, le paysage qui s’étire le long du parcours, la beauté de la conduite… Cela doit rester un plaisir. J’ai appris à ne jamais faire quelque chose contre mon gré. C’est un choix que beaucoup de gens ont du mal à comprendre. Mais il faut savoir se montrer cohérent et s’en tenir à ce choix. Car ce n’est que comme ça qu’on peut se construire une vie faite exclusivement de petits et de grands plaisirs. Faites de votre vie une passion et amusez-vous ! Puisque vous semblez avoir apprécié l’expérience, envisageriez-vous l’achat d’un ancêtre ? Pourquoi pas. Je n’exclus rien. Quand je vois toutes ces carrosseries rutilantes sur la ligne de départ, j’avoue que ça me titille. Et si vous deviez comparer la BMW 328 MM avec une actrice, à qui pensez-vous ? A Sophia Loren ! Opulente, puissante, présente… pleine de vie mais aussi très sensuelle. J’en parle plutôt bien, non ? Je devrais me reconvertir et devenir vendeur automobile ! Tant que ça vous plaît… !!! 53 Miles #22 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.