Views
7 months ago

Miles #24 Spécial Printemps

  • Text
  • Toute
  • Produpress
  • Copie
  • Strictement
  • Interdite
  • Consentement
  • Bruxelles
  • Chez
  • Riva
  • Premier
Miles #24 Spécial Printemps

High-Tech Olivier Deknop

High-Tech Olivier Deknop & Benjamin Rousseaux LA START-UP À NE PAS LÂCHER : WAITERS Et si les professionnels de l’Horeca disposaient d’une plateforme pour se rencontrer ? C’est l’idée simple de Benjamin Rousseaux et Olivier Deknop. Interview. Nicolas Mauclet Waiters, c’est quoi ? Une application Facebook qui permet de mettre en relation du personnel qualifié de l’Horeca avec des patrons d’établissements. Nous avons une base de données de plus de 2300 personnes regroupant des barmen, serveurs, mixologistes, baristas, sommeliers etc. Comment ça marche ? Concrètement, que l’on soit étudiant, serveur pro ou patron d’établissement, la procédure est identique : sur waiters.io, on crée un profil pour rejoindre la communauté. Cela se fait via un formulaire interactif: le chatbot, qui cible de façon très précise les besoins. Ensuite, le serveur reçoit des notifications « push » avec des offres de jobs qui correspondent à son profil. S’il accepte, le patron de l’établissement recevra un CV formaté, ultralisible. Quel est le business model ? Les établissements à la recherche de personnel paient un abonnement annuel. On ne vend pas un placement ou une personne mais une mise en relation, contrairement à une agence d’intérim. On s’engage à placer une personne fixe dans les 4 jours et un extra dans les 4h. L’avantage que nous avons, c’est la qualité de nos profils. On fait un premier ratissage de gens qualifiés sur le marché sur base des références récupérées par le chatbot. Un système de « rating » est mis en place, un établissement peut donc faire une recommandation comme sur Linkedin. Combien ça coûte ? Notre abonnement « starter » débute à 25€/mois (300€/ an) et donne accès à des étudiants qualifiés durant un an, ensuite nous avons l’abonnement « standard » 50€/mois (600€/an) qui donne en plus accès aux professionnels jusqu’à 3 ans d’expérience et finalement la formule « premium » (offre sur-mesure) avec en plus les pros de plus de trois ans d’expérience. Qui sont vos clients ? Nous travaillons avec des établissements comme la Villa Lorraine, le Chalet de la Forêt, Hortense, Chyl, San, la Villa Emily, la Villa in the Sky, le Brugmann… Comment avez-vous lancé Waiters ? Benjamin : « Après avoir dirigé ma boite d’événements pendant cinq ans, je me suis rendu compte qu’il était compliqué de recruter des gens. Waiters a donc démarré avec un groupe Facebook, en juin 2016. Quand on a atteint les mille personnes, j’ai constitué une base de données avec les profils. Une fois le groupe bien établi, nous avons cherché un modèle économique. On a des prix avantageux parce qu’on s’occupe uniquement de la mise en relation, pas d’administratif. Olivier a développé la plateforme, nous n’avions donc pas de gros besoins en matière de financement. Les abonnements ont été lancés début septembre 2016 et c’est un succès. Nous cherchons désormais des investisseurs pour accélérer notre croissance nationale et internationale ». Et la suite ? Pour continuer à inciter les gens à faire partie de la communauté, nous avons eu l’idée de créer des workshops. Nos meilleurs spécialistes proposent des ateliers dans les établissements partenaires. Ces ateliers seraient dans un premier temps réservés à la communauté et, par la suite, ouverts au public. Dans le même esprit, les entreprises pourraient faire appel à nos spécialistes pour animer des incentives pour leur personnel. Si on se projette plus loin, on envisage d’étendre la communauté au-delà des frontières belges et, pourquoi pas, appliquer notre méthode à d’autres secteurs ? www.waiters.io 10 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. Miles #24

M uscle RICCARDO TISCI : LES ADIEUX DU MAÎTRE Le designer légendaire vient de tourner une page de sa carrière en quittant son poste de directeur artistique chez Givenchy. Mais avant de partir, il nous fait un dernier cadeau : une deuxième collaboration avec Nike. Une réinterprétation du modèle Dunk : la NikeLab Dunk Lux Chukka x RT. Disponible en deux couleurs, noir/blanc et rouge/blanc, cette chaussure s’inspire de l’intérêt que porte Tisci à l’esthétique de la culture skate et du basketball rétro des années 1980. Comme visage de la campagne, la magnifique Bella Hadid et Riccardo lui-même. Classe. Elsa Fralon Disponible depuis le 23 février sur www.nike.com/lab (et sur ebay) Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. Miles #24 11