Views
8 months ago

Miles #24 Spécial Printemps

  • Text
  • Toute
  • Produpress
  • Copie
  • Strictement
  • Interdite
  • Consentement
  • Bruxelles
  • Chez
  • Riva
  • Premier
Miles #24 Spécial Printemps

Montres iconiques

Montres iconiques C’est quoi une montre de collection ? C’est une montre que l’on affectionne et que l’on a envie de garder. Sur le marché, ce qui la distingue des autres, c’est sa rareté, son ancienneté et sa beauté. Quelles sont les marques les plus recherchées du marché ? Rolex, Patek Philippe, Audemars Piguet, Vacheron Constantin, Breguet. Les modèles les plus convoités ? Les montres qui racontent une histoire. Les modèles mythiques portés par des personnalités comme la Rolex Paul Newman, la James Bond, la Steve McQueen... Les montres qui se distinguent par leurs complications, leur rareté comme la Patek Philippe achetée en 1939 par William Boeing. Il y a aussi des montres fabriquées pour des événements particuliers comme la Rolex fabriquée pour la première ascension de l’Everest. Si il n’y en avait qu’une ? La Rolex Daytona Paul Newman. Elle est assez rare parce qu’à l’époque elle ne plaisait pas et se vendait mal. Il y a dix ans, elle valait 20.000 euros. Aujourd’hui, elle en vaut entre 150.000 et 1 million. Un bon investissement ? Soit une Rolex Daytona vintage, soit une Patek Philippe Nautilus. Elles ne perdront jamais de valeur parce qu’il y en a peu et que la demande est grande. Pour les plus petits budgets : une Rolex Sport Youngtimer, une Omega Speedmaster ou encore une Universal Genève à complications. La montre vintage, une valeur refuge ? Oui, mais pas n’importe laquelle ! D’où l’importance d’être conseillé intelligemment et honnêtement sur les modèles à acheter, à éviter, etc. L’expertise et la garantie de qualité sont primordiales. Celle qu’on offre à sa femme ? Une Rolex toute simple en acier ou une belle Cartier vintage. La toute première ? C’était une Oméga Speedmaster. J’avais 16 ans et j’ai pris un train de nuit la veille du 15 août pour aller la chercher en Italie. J’ai eu le vendeur à l’usure dix minutes avant l’heure de fermeture. Celles qui vous font rêver ? Les montres de collection dans leur état d’origine, intactes dans leur boîte. L’année dernière, une vieille dame m’a vendu une Rolex Daytona neuve qu’elle avait oubliée dans un coffre depuis 1968... J’ai failli pleurer de joie. Ce qui vous passionne encore, 15 après ? Le challenge de trouver la bonne montre, au bon prix, en bon état avec les bonnes pièces. Il faut d’abord localiser la montre, convaincre le propriétaire de vous la vendre et ensuite trouver l’acheteur… Chaque deal est une aventure. C’était mieux avant ? Avant, chaque maison avait une identité, une âme, un artisanat. Aujourd’hui, mis à part quelques rares indépendants comme François Paul Journe, toutes les marques sont englobées dans des grands groupes financiers et font la même chose. D’où l’engouement actuel pour le vintage. Le Collection’Heure Avenue Louise 96, 1050 Bruxelles www.collection-heure.be 1 2 3 4 VOTRE DICO EN CINQ MOTS Le luxe : C’est la notion le plus usurpée de ces 15 dernières années ! Le luxe, c’est l’exclusivité, la rareté, le sur-mesure. Or aujourd’hui, le luxe est le synonyme d’une industrie de masse. Le temps : Ce que l’on néglige jusqu’à 40 ans et qui nous manque après 40 ans. Un collectionneur : Un éternel insatisfait dans une quête frénétique de l’objet qui, une fois obtenu, ne l’intéresse plus car il pense déjà au suivant. Une devise : Vends et regrette. Donald Trump : Un businessman au pouvoir... Une bonne chose pour l’économie américaine, peut-être pas pour celle de l’Europe. 1. Rolex Daytona 2. Patek Philippe Nautilus 3. Cartier LC Tank 4. Antoine Rauis 50 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. Miles #24

SIHH17 COMME UN MOTEUR En période troublée, les marques horlogères revoient leurs classiques pour en optimiser les atouts. À l’instar des plus beaux moteurs d’automobiles, ces calibres d’exception font tourner la tête à tous les passionnés de montres mécaniques. Raoul Buyle Être fou de montre mécanique à l’heure du « numérique à tout faire » peut être considéré comme une excentricité. Au royaume de l’hédonisme laser, et surtout à une époque où l’heure est disponible sur quasiment tous les produits électroniques à notre disposition, la formidable complication des calibres mécaniques semble un peu anachronique. Quoique… Les Maîtres Horlogers sont d’abord des acteurs de notre temps qui cherchent l’innovation. Une montre dite compliquée induit une notion de haut savoir-faire horloger qui s’exprime autant dans la manufacture du calibre que dans le degré de finition du modèle. Exemple : la « Répétition minutes », considérée comme l’expression la plus aboutie de l’art horloger, permet, grâce à un mécanisme très complexe de timbres et de marteaux, de connaître l’heure qu’il est non seulement en regardant le cadran de sa montre, mais aussi en l’écoutant. Tellement plus subtil que n’importe quel bip-bip électronique ! Aujourd’hui, la nouvelle génération d’horlogers (suisses) porte un diamant piqué dans le lobe de l’oreille, des écouteurs vissés sur la tête et des Nike aux pieds. Ils sont aidés d’informaticiens ultrapointus pour mettre au point les mouvements les plus sophistiqués qui gagnent toujours en fiabilité et précision. Et les femmes sont entrées de plain-pied dans ce métier traditionnellement réputé macho. 1 2 3 1. Ceci est aussi une montre mécanique ! Robot Clock « Balthazar » de la série Horlogical Machines de la jeune société horlogère MB&F (Maximilian Büsser and Friends) 2. Diamond Outrage, Audemars Piguet 3. Master Grande Tradition Gyrotourbillon 3 Jubilee, le nouvel opus de la série Hybris Mechanica réservée aux grandes complications de Jaeger-LeCoultre Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. Miles #24 51