Views
1 year ago

Miles #25 Bike Attack

  • Text
  • Toute
  • Strictement
  • Produpress
  • Copie
  • Interdite
  • Consentement
  • Marque
  • Maillot
  • Toujours
  • Prix
Miles #25 Bike Attack

Rencontre

Rencontre Harley-Davidson «made in Mons» Angelo sur la SPS 883, un Sportster caréné et radicalisé de toute beauté. de l’histoire en Europe.» Comment ? En tirant profit du couple en les allégeant, en dopant le moteur de quelques éléments, le tout dans l’esprit des automobiles sportives anglaises; on se sépare du superflu, on garde l’essentiel.» Battle of the kings Alex et Angelo vont matérialiser ce projet de transformer des Harley par le biais du concours Battle of the Kings, organisé par l’importateur H.-D. Benelux et dont le but est de transformer le nouveau modèle de l’époque, la Sport 750. Un excellent exercice. Alex fournit le matériel, les techniciens et la logistique; Angelo sa créativité. Ainsi né la STS 750, une pureté qui terminera deuxième du Benelux! Une réalisation qui génère de l’engouement, le public s’intéresse à la machine au point que la concession montoise en vendra plus d’une dizaine. Motivés par l’expérience, les deux hommes entendent réitérer la formule, avec d’autres modèles et en allant plus loin dans la personnalisation. La seconde création est la SPS 883, un Sportster habilement caréné et dont l’esprit rappelle les sportives européennes des années 70. Entendez par là une sportivité exigeante et assumée dans la position de conduite (selle basse, très en arrière, bracelets) et le rapport à la route, plutôt viril. La SPS est un petit bijou, unique… Prendre du plaisir Sportives, ces Harley-Davidson le sont plus qu’avant, mais pas au point de rivaliser avec les vrais supersportives modernes. Pour Angelo, il ne faut pas se tromper: «nos préparations sont plus dynamiques, c’est un fait, mais surtout elles procurent plus de plaisir. Le but n’est pas de devenir le plus rapide de la route. Pour cela, il existe d’autres «produits», dont par ailleurs plus grand monde ne veut tant ils deviennent innaccessibles et trop sportifs. Ici, nous voulons avant tout que les gens prennent du plaisir à regarder ce genre de moto, mais aussi à vivre des sensations pures liées au moteur et au pilotage. Si elle veut survivre, la moto sportive moderne ne doit plus se résumer à un objet inutilisable et stérile.» Road King Troisième réalisation, la GTS 1700, est vraiment un cas à part. Tout d’abord, elle prend pour base un modèle emblématique de la gamme, la Road King, parangon de la dévoreuse de kilomètres en tout confort. Un choix qui ne tient pas du hasard: «j’ai essayé tous les modèles de la gamme Touring, qui possèdent le même moteur mais se distinguent au niveau de détails, de la géométrie. La Road King jouit déjà d’une belle agilité. Ensuite il y a ce moteur, une usine à couple mais étouffée par le poids.» Première étape, une chasse aux kilos drastique fait fondre la Road King. Mais ce n’est pas tout: l’élaboration du projet va très loin, la suspension est changée au profit d’un élément plus léger mais aussi plus efficace pour mieux négocier les virages. Le cadre, bien rigide, reste le même. Gros travail au niveau de la boîte de vitesses qui se pare d’un dispositif de passage des rapports au guidon, pour enchaîner mieux et plus vite les rapports. Angelo a voulu la GTS 1700 dépouillée et nerveuses, mais toujours confortable. «J’ai souhaité rester fidèle à l’esprit Road King. Vous pouvez donc partir en vacances avec cette moto, sans problème. Trop de préparateurs dépouillent systématique- 70 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. Miles #25

La GTS 1700, un monstre! Dire que cet impressionnant dragster routier fut autrefois une paisible Road King... ment les motos jusqu’à les rendre inutilisables en dehors d’une salle d’exposition…». La GTS 1700 possède donc une vraie selle, large, bien rembourrée et moelleuse. La partie arrière de cette selle comporte même un espace de rangement, pour la combinaison pluie ou une paire de chaussures. Une bulle de bonne dimension protège son conducteur d’une pression trop forte du vent sur le buste, car la machine envoie du bois: forcément, avec les kilos en moins, un échappement plus sportif et un petit kit moteur. Mais pas trop car sinon elle consommerait trop et ne serait plus intéressante pour les gros rouleurs. Le résultat final nous donne cet incroyable dragster transpirant la puissance, mais notre architecte insiste: cela reste une moto pour rouler tous les jours. Pour vous, la même? Les trois Harley-Davidson décrites dans cet article sont visibles à la concession montoise et il est même possible de vous les offrir, ou en tout cas d’acquérir la même puisque le but est de proposer à la clientèle ce type de réalisations spéciales, une tendance toujours très à la mode, comme le précise Alex Bevilacqua: «Harley-Davidson possède un impressionnant catalogue de pièces et d’accessoires pour personnaliser chaque modèle. Mais pour certains clients, cela ne suffit pas: ils veulent aller plus loin, apporter une touche personnelle et unique. Nous les écoutons et comme nous disposons des connaissances et des talents capables de matérialiser certaines pièces, nous élaborons ensemble, avec notre équipe et Angelo, la Harley-Davidson de leur rêve, belle et rare. Angelo Doré conclut : «Mais en restant réaliste car on n’est pas à la Silicon Valley! Je dessine les machines, pour directement soumettre les croquis aux techniciens qui déclarent si c’est réalisable, dans le sens où elles doivent rouler parfaitement et servir tous les jours. Car une moto qui ne roule plus n’est plus une moto…» C’est pas vrai! Milwaukee, berceau historique de Harley-Davidson, est la ville où elles sont produites. Autant dire que si vous vous baladez là-bas, vous y croiserez un nombre impressionnant de motos produites sur place ! Cela dit, Milwaukee est aussi connue pour concentrer d’autres deux-roues: les vélos ! La ville installée sur le lac Michigan est connue pour être l’une des plus développées des Etats- Unis en matière de pistes cyclables (plus de 65 miles), la plupart bordant le lac et vous assurant de très jolies balades au grand air. Bref, qui aime les bécanes et les bicyclettes a tout intérêt à se rendre à Milwaukee… Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. Miles #25 71