Views
1 year ago

Miles #26 Spécial Zoute Grand Prix

  • Text
  • Presse
  • Zoute
  • Voiture
  • Prix
  • Concours
  • Chez
  • Rallye
  • Banque
  • Monde
  • Knokke
Miles #26 Spécial Zoute Grand Prix

UN ACTEUR, © Belga

UN ACTEUR, © Belga image 44 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. Miles #26

UN FILM, UNE VOITURE ROGER MOORE ET LA VOLVO P1800 S DE SIMON TEMPLAR S’il existe un paradis pour les amateurs de voitures d’exception, Roger Moore, qui nous a quittés en mai dernier, l’a certainement rejoint. José Fralon Selon les dernières nouvelles venues des étoiles, on l’aurait ainsi vu conduire, toujours de main de maître, une superbe Volvo P1800S, son véhicule de prédilection, en compagnie d’une non moins superbe femme. Ses admirateurs peuvent dormir tranquille : Simon Templar, alias Le Saint, a retrouvé ses jouets de prédilection. L’histoire commence dans les années 30 avec la publication des nouvelles d’un écrivain anglais, Leslie Charteris, mettant en scène les aventures d’un héros-gentleman, Simon Templar, surnommé Le Saint en raison de ses initiales. Déjà, une voiture joue un rôle important dans ses aventures, une « hirondelle », un coupé britannique imaginaire. Trente ans plus tard, le 4 octobre 1962 exactement, les téléspectateurs anglais peuvent voir la première de la série Le Saint, qui sera, avec Chapeau Melon et bottes de cuir, l’une des plus longues séries d’aventures produites au Royaume-Uni. Leslie Charteris a vendu les droits de ses livres à trois conditions : Le Saint ne peut ni se marier, ni fonder une famille; il ne peut avoir de handicap physique; et il ne peut pas attraper une maladie vénérienne. Dans le rôle titre, les réalisateurs se mettent vite d’accord sur le magnifique Roger Moore, déjà célèbre pour son interprétation d’Ivanhoé. La recherche de la voiture sera plus ardue. On pense d’abord à la Jaguar Type E. Las, le représentant de la firme britannique dédaigne l’offre. Même chose, dit-on, pour un chargé d’affaires de Mercedes (les étoiles nous disent qu’ils sont tous les deux au purgatoire). Volvo, en revanche, est enthousiaste. Et c’est Roger Moore lui-même qui va prendre livraison d’une superbe Volvo P1800. L’ancêtre de celle-ci, la P1900, a été présentée pour la première fois en janvier 1955 au salon de Bruxelles. Un échec : Volvo en vendra seulement 68 exemplaires. Les ingénieurs se remettent au travail. Avec succès, cette fois. En 1960, de nouveau au salon de Bruxelles, la P1800, équipée d’un 1,8 litre essence de 100 chevaux, a été très bien accueillie. Le tournage commence en 1962 avec une voiture de couleur blanche (idéale pour des films en noir et blanc), une so british à conduite à droite, avec plaque minéralogique ST 1. En 1964, Simon Templar passe à un modèle P1800S. Les changements sont minimes : quelques chevaux de plus, davantage d’aérodynamisme et remplacement des pare-chocs à « moustache » par des pare-chocs droits. En 1969, après 118 épisodes, Roger Moore mettra la clef (de contact) de la Volvo sous la porte, pour vivre d’autres aventures et conduire d’autres voitures mythiques, dont une Aston Martin et une 2 CV pour les besoins des épisodes de James Bond. Quand à la P 1800 S, devenue P1800E, si elle cessera d’exister le 27 juin 1973, elle est toujours présente dans le cœur de millions de fans de Simon Templar et de Roger Moore. Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. Miles #26 45