Views
9 months ago

Miles #26 Spécial Zoute Grand Prix

  • Text
  • Presse
  • Zoute
  • Voiture
  • Prix
  • Concours
  • Chez
  • Rallye
  • Banque
  • Monde
  • Knokke
Miles #26 Spécial Zoute Grand Prix

DATE DE NAISSANCE : 16

DATE DE NAISSANCE : 16 Juin 1988 LIEU DE NAISSANCE : SAINT-VITH, BELGIQUE PALMARÈS : 2X VICE-CHAMPION DU MONDE EN WRC / 5 VICTOIRES EN RALLYE WRC ÉQUIPE: Hyundai World Rally Team 181.551 Life THIERRY NEUVILLE FINAL RUSH Présent en WRC (World Rally Championship) pour la 6 e année consécutive, le pilote Hyundai réalise sa plus belle saison. Déjà vainqueurs de 3 rallyes en 2017 (Corse, Argentine et Pologne), Thierry Neuville et son copilote Nicolas Gilsoul mettent la pression sur le quadruple champion du monde Sébastien Ogier. Boris Rodesch Photos : Michael Dautremont 48 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. Miles #26

L ife Miles a rencontré mi-juillet le « meilleur pilote belge 2016 » au Eiffel Rally, en Allemagne, une semaine avant le Rallye de Finlande. Tu n’as jamais été si proche du titre suprême… Grâce aux performances de l’équipe et de la voiture, nous sommes très à l’aise et plus compétitifs que jamais. C’est une opportunité unique. Avoir confiance en ta voiture, ça t’a aidé à gagner en maturité et en sérénité ? Avec un tel package, une équipe et une voiture si compétitives, nous visons toujours les avant-postes. C’est évidemment très motivant. Les résultats suivent et la confiance vient naturellement. Sébastien Ogier… Diable ou modèle absolu ? Ce n’est pas mon modèle. Nous sommes très différents. Il ne viendrait par exemple jamais rouler ici, il préfère rester chez lui… Au-delà des objectifs professionnels, le rallye pour moi c’est aussi le plaisir de pouvoir rouler sans pression et faire le con de temps en temps. Sébastien est le pilote le plus complet, mais il a toujours pu profiter de la meilleure voiture. C’est un exemple mais désormais j’en suis sur, même si ce sera difficile, je peux le battre. Est-ce que tu en veux à tes parents de ne pas t’avoir appelé Sébastien ? Ndrl: Sébastien Lœb et Sébastien Ogier ont remporté les 13 derniers titres de champion WRC ! Non, pas du tout (Rires.) Je suis très content avec mon prénom. Je ne dois pas copier les autres pour réussir. À quel âge as-tu pensé devenir un pilote de rallye ? Dès l’âge de 4 ans, je ne parlais que de ça avec mon meilleur ami. Quel était ton pilote favori ? Ma famille connaissait Bruno Thiry. C’était mon idole. Il y avait aussi Colin McCrae que tout le monde a connu grâce à ses jeux vidéo et ses crashs spectaculaires. La peur du crash… La fin pour un pilote ? La seule vraie peur pour un pilote, c’est que sa carrière puisse s’arrêter soudainement, du jour au lendemain. Ta première voiture ? Une Opel Kadett. Ton rallye préféré ? En Allemagne, c’est vraiment particulier. Ma famille, mes amis et les nombreux supporters Le rallye c’est aussi le plaisir de rouler sans pression et faire le con de temps en temps belges font le déplacement. J’ai toujours été compétitif. Ndrl: Il remporte son 1 er Rallye WRC en Allemagne en 2014. J’apprécie aussi l’Argentine, le Mexique et la Sardaigne. Il y a toujours énormément de spectateurs et l’ambiance est géniale. S’il fallait choisir une célébrité comme copilote pour une course d’endurance ? Je ferais volontiers une course avec François Damiens. Ton principal trait de caractère ? Je suis impatient. C’était un gros problème au début de ma carrière. Je suis aussi très abordable et disponible. Qu’est-ce que ta copine supporte le moins chez toi ? Mes nombreuses absences. Je buvais récemment un ballon de rouge avec Sébastien Lœb à la veille d’un rally-cross… Tu bois un verre de temps en temps ? Pas à la veille d’une course, mais ça m’arrive avec des potes. Mon métier de pilote exige surtout une très bonne endurance. Il faut savoir gérer ses efforts pour garder une concentration optimale. Cela commence le mardi et le mercredi avec les reconnaissances (12 heures par jour). On enchaine ensuite jusqu’au dimanche avec le rallye (15 à 17 heures par jour). Il fait très chaud dans la voiture et nous dormons très peu. Arrêtes-tu parfois de penser au rallye ? C’est très rare que je parvienne à me débrancher. Au bout de deux jours, j’accumule déjà beaucoup trop de retard dans mes mails. Ce dont tu ne te sépares jamais ? Mon smartphone et mes lunettes orange qui sont devenues ma marque. Si tu pouvais échanger ta vie une journée avec un autre sportif ? Félix Baumgartner. Ndrl: L’autrichien est devenu le premier homme à franchir le mur du son en chute libre après s’être élancé d’une capsule attachée à un ballon géant à plus de 39.045 m d’altitude. As-tu déjà été tenté par la Formule 1 ? J’ai toujours été fan du rallye. Les sensations sont incroyables et les montées d’adrénaline sont intenses. C’est aussi la discipline la plus spectaculaire. La F1, c’est un autre monde qui ne m’a jamais vraiment attiré. Mais je serais ravi de pouvoir essayer. Le sport automobile est-il un sport de nantis ? Ce n’est pas totalement faux, mais il y a aussi des exceptions. J’ai par exemple réussi sans avoir de l’argent de famille. Si tu étais un autre pilote ? Kimi Räikkönen. Il est drôle et il a aussi un gros caractère. Une performance d’un athlète belge en particulier ? Naffisatou Thiam est impressionnante. C’est une athlète avec du caractère qui se focalise sur ses objectifs, ça fait plaisir à voir. Il y a aussi David Goffin ou Philippe Gilbert qui fait une très bonne saison. Stoffel Vandoorne vit lui aussi à Monaco… Avez-vous déjà prévu une bouffe avec Youri Tielemans ? Non, mais avec Stoffel on se voit régulièrement. On a été manger ensemble après ma victoire en Argentine et je l’ai encore vu au Grand Prix de F1 à Monaco. On échange beaucoup, forcément. Que dois-tu à ton sport ? Le rallye, c’est toute ma vie ! Tout ce que j’ai aujourd’hui, c’est grâce au rallye. Si tu n’avais pas été pilote ? J’évoluerais de toute façon dans le domaine de l’automobile. J’ai travaillé plus jeune dans l’usinage des pièces mécaniques, mais j’ai vite senti que ca n’allait pas le faire. Je serais peutêtre instructeur. Pour conclure, que puis-je te souhaiter de meilleur ? De la réussite, le reste on s’en occupe ! 49 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. Miles #26