Views
2 months ago

Miles #27 Old Is The New Young

  • Text
  • Toute
  • Strictement
  • Produpress
  • Copie
  • Interdite
  • Consentement
  • Presse
  • Chez
  • Swatch
  • Montre
Miles #27 Old Is The New Young

SENTIMENTAL SWATCH

SENTIMENTAL SWATCH Longtemps elle fut la montre de tous les superlatifs. Pas la plus compliquée. Certainement pas la plus chère. Mais elle s’est vendue à des millions d’exemplaires. Cette indémodable tocante en plastique restera à jamais la montre phénomène qui a révolutionné l’horlogerie (traditionnelle) suisse. Raoul Buyle Octobre 2017. Swatch s’attaque désormais à Android Wear et WatchOS. En effet, on apprend que le Groupe Swatch souhaite mettre au point un système (ambitieux) dédié aux montres connectées et qui serait inauguré fin 2018. Aidé par le Centre Suisse d’Électronique et de Microtechnique (CSEM), Swatch met au point un procédé qui optimiserait la consommation d’énergie pour offrir davantage d’autonomie que la concurrence et pour favoriser la protection des données personnelles. Il devrait reposer notamment sur une puce Bluetooth 5.0 miniature. À terme, ce système, dont le nom n’est pas encore connu, pourrait aussi équiper d’autres objets connectés que des montres. Déjà, aujourd’hui, grâce à la technologie NFC (Near Field Communication), la montre mythique tout en plastique peut être utilisée pour régler nos achats. Et Nick Hayek Junior, qui a succédé à son père à la tête de Swatch, de préciser : mieux vaut proposer des fonctionnalités utiles qu’un « ordinateur de poignet » lié à un smartphone. Autant le dire tout de suite : la Swatch est encore promise à un (très) bel avenir. UNE MONTRE PHÉNOMÈNE Fin des années 70, face à l’invasion du quartz (bon marché) japonais, les manufactures horlogères suisses sont en crise. Les uns UPR BELGIUM 26 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.

MUSCLE après les autres, des ateliers ferment leurs portes. Seules les marques les plus prestigieuses résistent. Providentiellement, un homme, qui n’est ni Suisse, ni horloger, va changer la donne. En 1983, Nicolas G. Hayek (1928-2010) a une idée géniale : battre les marques (japonaises) sur leur propre terrain en créant une petite montre au design innovant, tout en plastique, dotée d’un mouvement à quartz swiss made. A star is born ! Son nom ? Il vient de la contraction phonétique de Swiss (Made) Watch. La première Swatch (produite par la Allgemeine Schweizerische Uhren AG, à Zurich) pèse 20 grammes et son étanchéité est de 30 mètres. Le verre est en thermoplastique injecté, soudé aux ultrasons, le mécanisme compte au total 51 pièces, pas une de plus, soit deux fois moins de composants qu’une montre classique. Elle doit son ingéniosité à Jacques Muller et Elmar Mock, son design à Bernard Muller, et sa fantaisie colorée à Marlyse Schmid. Elle permettra à l’industrie horlogère suisse de conserver son outil industriel. Quel changement ! La Swatch ne représente plus l’achat d’une (belle) montre pour la vie, l’objet précieux, mais bien au contraire un objet chic et pas cher, un gadget à la mode, non réparable, interchangeable selon l’humeur ou la saison. Une philosophie qui correspondra bien à l’esprit de l’ère de la consommation des années 80-90. La marque doit sa légitimité à des modèles plus sophistiqués comme le Chrono Swatch Bi-Poussoir, la Skin Swatch Extra-Plate, la collection Scuba de montres de plongée ou la série Paparazzi qui se connecte à internet. Et les artistes les plus célèbres seront nombreux à vouloir associer leur « patte » à son triomphe. Keith Harring, Pierre Alechinsky, Jean-Michel Folon, Jean-Charles de Castelbajac, Kiki Picasso, Brian Eno and Co. En juin dernier, à la Biennale de Venise, une dizaine d’artistes contemporains, résidents du Swatch Art Peace Hotel, ont même présenté leurs œuvres sous le thème Swatch Faces 2017. Rappelons que cette « résidence » (fondée en 2011), située sur le Bund, à Shanghai, a déjà accueilli plus de 240 (jeunes) créateurs venus du monde entier. Un échange culturel majeur par le biais de l’art. Peut-on rêver meilleur ambassadeur pour parler de la montre la plus célèbre du monde ? «Premiers prototypes datant de 1981». SWATCH X YOU Créez votre Swatch ! Exprimez votre créativité avec la nouvelle collection Swatch X You. A partir d’un choix de modèles de cadrans, de bracelets, de boucles et de passants, vous pouvez composer votre montre personnalisée en quelques clics. Il est même possible d’ajouter un passant supplémentaire ou un pin’s en cristal Swarovski. A vous alors de partager votre création originale grâce au hashtag #swatchXme sur les réseaux sociaux pour inspirer vos amis. swatch.com SWATCH EN QUELQUES CHIFFRES Création : 1982 Nombre de composants : 51 Poids : 20 g Etanche : 30 m Prix initial : 50 CHF La plus chère : 185 € (Swatch Irony The Chrono en édition limitée) Épaisseur de la Swatch Skin : 5,9 mm 1993 : Swatch fête la vente de sa 100.000.000 e montre Nombre de Swatch vendues à ce jour : 450 millions de modèles Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. 27