Miles

Views
1 year ago

Miles #27 Old Is The New Young

  • Text
  • Toute
  • Strictement
  • Produpress
  • Copie
  • Interdite
  • Consentement
  • Presse
  • Chez
  • Swatch
  • Montre
Miles #27 Old Is The New Young

GARAGE BOX & BONHAMS 72

GARAGE BOX & BONHAMS 72 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.

ENGINE « J’ÉTAIS DÉJÀ SEXAGÉNAIRE LORSQUE J’AI DÉBUTÉ, MAIS MON ENTHOUSIASME COMPENSE LARGEMENT LE POIDS DES ANS » Christian Dumolin, le Courtraisien derrière le Koramic Investment Group, est un amateur d’art et de voitures anciennes. Cette dernière passion est née il y 16 ans. « À l’époque, un de mes amis devait se séparer de sa Mercedes 300 SL Gullwing (à portes papillons). J’ai acheté cette voiture sans vraiment savoir ce que j’allais en faire. Je l’ai faite restaurer et un autre ami m’a convaincu de participer à des rallyes pour voitures anciennes. Cependant, en termes d’adrénaline, ces événements me laissaient sur ma faim. J’ai donc cherché à placer la barre plus haut en optant pour de véritables courses pour voitures anciennes, telles que le Tour Auto, pour lequel j’ai acheté une Ferrari 275 GTB. Mais comme la compétition sur route ne m’enchantait pas, j’ai jeté mon dévolu sur les circuits. J’étais déjà sexagénaire lorsque j’ai débuté, mais mon enthousiasme compense largement le poids des ans. J’ai la chance d’être en bonne santé. L’âge, c’est surtout dans la tête. » STEVE MCQUEEN Christian Dumolin traverse en trombe le paddock du circuit de Francorchamps. Il possède ici quatre voitures au total, avec lesquelles il roule pendant le week-end du Spa Six Hours. « Lorsque je fais quelque chose, je me donne à fond. » Une Ferrari 250 GT Short Wheelbase (SWB) a rejoint la 275 GTB. « J’ai eu un coup de cœur pour cette voiture. C’était une folie d’en acheter une, mais entre-temps, elle s’est révélée être un bon investissement. » D’autres ont suivi : des Bentley d’avant-guerre « pour participer à des rallyes », une Maserati A6GCS « avec laquelle j’ai couru les Mille Miglia », une BMW 3.0 CSL, une Ford Mustang transformée avec un - Queen, et la Cobra que vous voyez ici à l’arrière-plan de la photo (p.71). « Un modèle de 1965, une Cobra d’origine, mise au point pour les courses aux États-Unis et pas une version adaptée voitures sont hébergées chez des spécialistes qui se chargent de l’entretien, comme Gipimotor à Bruxelles pour la Cobra et la société britannique Historic Automobiles pour la 250F. » Stirling Moss Mais le véritable coup de foudre de la collection est incontestablement la Maserati 250F rouge de 1954. « Une ancienne Formule 1 avec laquelle Roy Salvadori et Stirling Moss ont couru autrefois. Stirling Moss a entre-temps apposé sa signature sur cette voiture », indique-t-il. « J’avais déjà roulé avec une Maserati, mais je trouvais celle-ci tellement belle qu’il me la fallait absolument. Je l’ai cherchée pendant un an. Se mettre en quête d’une voiture est beaucoup, il s’agit de la Formule 1 idéale – plus encore qu’une Ferrari. C’est aussi mon avis. Actuellement, je roule encore avec elle, mais il se peut que je la gare un jour dans mon salon, dans son état original, dans le but de l’admirer. » Ce qui différencie la collection de Dumolin de celle de nombreux autres collectionneurs ? Ses voitures n’ont pas un instant de répit. Tant que le propriétaire ne prend pas sa retraite, elles restent actives. « Mes voitures sont faites pour rouler. » 73 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.