Miles

Views
9 months ago

Miles #30 Lewis Hamilton Super Pilote

  • Text
  • Toute
  • Strictement
  • Produpress
  • Copie
  • Interdite
  • Consentement
  • Zoute
  • Prix
  • Knokke
  • Presse
Miles #30 Lewis Hamilton Super Pilote

DUEL AU SOMMET PALMER /

DUEL AU SOMMET PALMER / NICKLAUS Dans ce numéro, on vous raconte la façon dont Arnold Palmer et Jack Nicklaus ont révolutionné le Golf pendant plus de 50 ans. Boris Rodesch. Illustration A. Kool Arnold Palmer, alias The King, est né en 1929 en Pennsylvanie ; Jack Nicklaus, alias The Golden Bear, est né dans l’Ohio en 1940. Le premier, qui remporte 62 titres sur le PGA Tour (circuit professionnel aux USA) et 7 tournois majeurs est loin d’avoir le plus beau palmarès, mais avec son charisme, son style de jeu, et son putting spectaculaire, Palmer est le golfeur le plus populaire de son époque. C’est un pionnier qui a démocratisé son sport, le premier golfeur à empocher 100.000 $ sur une saison et à capitaliser en dehors des parcours (il commercialisera même une limonade à son nom…) Le second remporte 55 victoires sur le PGA Tour et détient, avec 18 titres, le record du nombre de victoires en Grand Chelem. Nicklaus, qui se caractérise par sa rage de vaincre exceptionnelle, est le plus grand golfeur de tous les temps et son aura dépasse largement le . 1960-62 : LE ROI PALMER ASSISTE À L’ÉCLOSION D’UN JEUNE PRODIGE Palmer, avec la gouaille et la dégaine d’un acteur hollywoodien, est le beau gosse dont le Golf avait besoin pour sortir des clubhouses. C’est le golfeur du peuple. Il remporte son premier Masters en 1958 et termine la saison du PGA Tour en tête au prize money (classement établi sur base du total des gains en compétition). C’est aussi le premier sportif de haut niveau à signer avec un agent professionnel, Mark McCormack. On assiste alors à la naissance du occupe pourtant la 15 e position à 7 coups du leader Mike Souchak avant le dernier tour. Auteur d’une remontée impensable, Palmer réussit à s’imposer avec 2 coups d’avance sur un jeune amateur de 20 ans : Jack Nicklaus. C’est une époque bénie pour The King qui jouit d’une cote de popularité unique. Le golfeur le plus aimé de l’histoire, qui gagne cette année-là son 3 e Masters, peut compter sur une « armée » de de rang à l’Open Britannique, en 1961 et 1962, pour asseoir son statut et devenir la première vraie star mondiale du Golf. Nicklaus, de son côté, entame sa carrière professionnelle lorsque les deux joueurs se retrouvent à l’US Open en 1962. Sur le parcours du Oakmont Country Club en Pennsylvanie, il réalise vite l’ampleur de la tâche qui l’attend. Au-delà du combat sportif, il doit aussi se dé- 3 e tour à la 5 e position à 2 coups des co-leaders Arnold Palmer et Bobby Nichols. Les adversaires craquent et c’est l’apothéose de ce duel au sommet. L’icône du golf et son plus grand espoir se tandis que Palmer, qui a manqué un put de 4 mètres au 18 pour la 46 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.

gagne, signe une carte de 71. Ils doivent donc se départager dans un play-off de 18 trous. Palmer, gêné du comportement très limite de ses fans envers son adversaire, passe à côté de son putting et réalise 10 fois 3 putts pour un triste 74. Nicklaus, , particulièrement . serein, s’impose avec une carte de 71 et fête son premier titre professionnel dans un tournoi du Grand Chelem. 1963-1965 : LES DEUX JOUEURS SE NEUTRALISENT soulève deux nouveaux trophées en Grand Chelem, le Masters et l’US PGA. Palmer ne remporte aucun des 4 tournois majeurs. Il faut attendre 1964 pour que les deux hommes —devenus très amis depuis qu’ils sont réunis chez IMG (International Management Group)— écrivent un nouveau chapitre de leur rivalité. Palmer, en e fois la fameuse veste verte. C’est son 7 e et dernier sacre en Grand Au Masters de l’année suivante, ils sont co-leaders au départ du 3 e tour avec le Sud-Africain Gary Player. Les 3 golfeurs forment le années 60. C’est le moment choisi par Nicklaus pour sortir une jolie carte de 64 (8 en dessous du par) et égaler le record du parcours. La suite est une formalité pour le joueur de l’Ohio qui s’impose avec une avance de 9 coups sur ses 2 rivaux. . 1966-1973 : JACK NICKLAUS ENTRE DANS LA LÉGENDE ET PALMER DESCEND DU TRÔNE Lorsque Nicklaus se présente au départ du Masters en 1966, il est le plus jeune vainqueur du tournoi et détient les records du parcours sur 18 et 72 trous. Il s’impose une 3 e fois à Augusta et de- thique, considéré comme l’un des plus beaux terrains au monde. Il remporte ensuite son premier Open Britannique, signant du même coup l’exploit de gagner au moins une fois chacun des 4 trophées du Grand Chelem à l’instar de Gene Sarazen, Ben Hogan et Gary Player. Une performance égalée depuis uniquement par Tiger Woods. L’US Open de 1967 est le théâtre du dernier duel au sommet Palmer/Nicklaus. Ils partagent la deuxième position à un coup du leader après le 3 e tour mais c’est Nicklaus qui triomphe et inscrit une deuxième fois son nom au palmarès de l’US Open. Palmer termine une quatrième fois deuxième dans ce tournoi. Si The King soulève son dernier trophée sur le PGA Tour en 1973, The Golden Bear remporte encore 10 Majeurs dont un sixième Masters retentissant en 1986, à l’âge de 46 ans ! Arnold Palmer prend sa retraite sur le circuit professionnel en 2004 à l’âge de 75 ans, après une cinquantième participation consécutive au Masters tandis que Jack Nicklaus signe une dernière apparition à l’Open Britannique en 2005. pectateurs du monde entier voient les 2 champions remporter chacun 25 titres et occuper 4 fois les deux premières places en Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. 47