Miles

Miles #34 - Mer du Nord On en Veut Encore !
Miles #34 - De Noordzee - Uitgesteld Afscheid!
Views
1 year ago

Miles #31 Capturer le Temps

  • Text
  • Toute
  • Produpress
  • Copie
  • Strictement
  • Interdite
  • Consentement
  • Frazier
  • Monde
  • Faire
  • Jamais
Miles #31 Capturer le Temps

DUEL AU SOMMET: FRAZIER

DUEL AU SOMMET: FRAZIER / ALI Un regard illustré sur les plus belles rivalités de l’histoire du sport. Miles revient sur l’un des duels les plus féroces et les plus violents. Celui qui a vu s’affronter à trois reprises sur le ring (et en dehors) deux boxeurs que tout oppose : Joe Frazier et Mohamed Ali. Boris Rodesch, Illustration A. Kool 20 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.

Joseph William Frazier, alias Smokin’ Joe, est né en 1944 à Beaufort ; Cassius Marcellus à Louisville en 1942. Il se convertit à l’Islam en 1964 et prend le nom de Mohamed Ali. Joe Frazier est le fils d’un couple d’exploitants agricoles de Caroline du Sud. Issu d’une fratrie de treize frères et sœurs, il quitte l’école à 13 ans pour travailler dans les champs de coton avant d’être désosseur dans un abattoir à Philadelphie. Cassius Clay est le fils d’une femme de ménage et d’un artiste graveur qui travaillent pour des familles blanches aisées. L’histoire raconte qu’il commence à boxer à l’âge de 12 ans, après s’être fait voler son vélo. Joe Frazier, lui, découvre la boxe par hasard, à 16 ans, en se défoulant sur des jeunes, les deux amateurs confirment leur talent et deviennent tour à tour champion olympique. Cassius Clay en 1960, à Rome, et Joe Frazier en considéré comme l’un des plus grands sportifs de tous les temps. Frazier, de son côté, est le premier boxeur à le faire tomber et il restera son plus féroce adversaire. UNE OPPOSITION DE STYLE Ali, c’est un style inimitable. Malgré son mètre nonante pour 97 kg, rapide et puissant, il danse aux quatre coins du ring comme aucun autre poids lourds. Il mise sur son jeu de jambes parfait, ses réflexes et son allonge impressionnante pour esquiver les coups. C’est aussi et surtout une personnalité unique. Provocateur et arrogant, maitrisant l’art de la rhétorique tel un poète, il humilie ses adversaires à coups de punchlines devenues cultes. Celui qui s’auto- proche de Malcom X et n’hésite pas à se positionner contre la ségrégation raciale et la guerre au Vietnam. Plus introverti, Frazier, 1 mètre 82 pour 93 kg, est petit pour la catégorie, mais il compense avec un style offensif, une endurance, un acharnement et une puissance de frappe exceptionnelle. Spécialiste du corps-à-corps, il encaisse les coups comme personne. Son crochet du gauche dévastateur est sa marque de fabrique. Contrai- triotique et apolitique. Si Cassius Clay est sacré une première fois champion du monde en 1964 contre Sonny Liston, Frazier remporte six ans plus tard la fameuse ceinture mondiale des poids lourds au dépens de Jimmy Ellis. Lequel avait hérité du titre suprême suite au refus d’Ali d’incorporer l’armée américaine pour rallier le Vietnam. En 1967, Ali est condamné en première instance à cinq ans de prison et dépossédé de sa licence de boxe. Déchu de ses titres, il est privé de ring pendant près de 4 ans, avant d’être finalement acquitté par la Cour suprême. 8 MARS 1971 : ALI VS FRAZIER «I» - LE COMBAT DU SIÈCLE La carrière de Frazier est à son apogée, tandis qu’Ali revient doucement à son meilleur niveau. Pour la première fois dans l’histoire de la boxe, deux champions du monde invaincus vont se disputer le titre suprême. 26 victoires, dont 23 KO pour le tenant du titre, 31 victoires, dont 26 KO pour le challenger. L’un est officiellement champion du monde, l’autre est le champion du peuple. Avant le combat, Ali fait monter la pression, comme à son habitude, oubliant la bienveillance à l’égard de son ami Frazier qui l’avait aidé dans ses heures les plus sombres. Conscient qu’il devait battre Ali pour être considéré comme le vrai champion, Frazier lui avait prêté de l’argent et était intervenu auprès du Président Nixon en faveur de son retour… Mais Ali a la mémoire courte. Celui qui a rejoint le mouvement des Black Muslim humilie Frazier. pour l’ennemi blanc, en référence au consortium d’hommes d’affaires blancs qui gèrent ses intérêts. Remonté à bloc, il souligne sa laideur et crie haut et fort qu’il est trop bête pour être le champion. Frazier, discret et concentré, riposte en se contentant de l’appeler Cassius Clay. C’est dans ce contexte sulfureux que les deux boxeurs s’affrontent sur le ring du Madison commentaires, Franck Sinatra comme photographe de presse d’un soir pour le magazine Life, Diana Ross et Miles Davis dans les gradins… Jamais un événement sportif n’avait attisé tant de 2,5 millions de dollars pour chaque boxeur et 300 millions de téléspectateurs attendus dans le monde ! L’enjeu dépasse largement le sport. C’est un combat politique entre l’Amérique blanche, conservatrice et raciste des Redneck, et l’Amérique progressiste, représentée par la communauté afro-américaine et par les nombreux partisans du changement suite à la débacle au Vietnam. Ali est désormais un symbole du contre-pouvoir. mencer. Les 20.000 personnes présentes au l’ambiance est électrique. Ali s’impose dans les trois premiers rounds, mais il n’a plus ses jambes de gamin. Frazier rééquilibre rapidement les échanges. Les deux hommes s’acharnent et ne lâchent rien. Au quinzième et dernier round, Frazier décroche son crochet du gauche. Ali se retrouve au sol pour la première fois de sa carrière. Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. 21