Miles

Views
7 months ago

Miles #32 ça roule

  • Text
  • Prix
  • Lemond
  • Maillot
  • Chez
  • Consentement
  • Interdite
  • Strictement
  • Copie
  • Produpress
  • Toute
Miles #32 ça roule

« LES BELGES ONT

« LES BELGES ONT RÉAPPRIS À APPRÉCIER NOTRE CÔTE » le parc immobilier en Flandre comportera 29% d’appartements d’ici à 2022, soit une augmentation de 2% par rapport à la situation actuelle. Nous nous mettons en quête des tendances, avec Cindy Van Loock de Real Houses. Johan Dillen Par le biais de la société Lippens-Van Loock, Real Houses se spécialise depuis 35 ans dans l’immobilier sur la côte ouest (Nieuport, Middelkerke, La Panne) et dans les résidences en Belgique. “Faire en sorte que se loger reste abordable pour tous représente un défi majeur, dont le gouvernement doit tenir compte”, estime Cindy Van Loock, associée. Commençons par la côte. Une seconde résidence à la mer reste-t-elle attrayante pour les Belges ? La répartition est de 50/50, en fonction du type de résidence. La moitié opte pour sa propre résidence, l’autre moitié préfère un immeuble de rapport, mis en location. L’emplacement est l’élément essentiel en la matière. Nous voulons tous bénéficier d’une vue sur la mer, et pourtant nous constatons que les prix de l’immobilier avec vue sur la mer restent stables, voire augmentent légèrement. À mon avis, cette augmentation persistera, car le nombre d’opportunités de bâtir de nouvelles résidences sur la digue diminue de plus en plus. Y a-t-il actuellement davantage de propriétaires qui échangent leur résidence secondaire en Espagne ou en Turquie contre un bien sur la côte belge ? J’ai constaté ces dernières années que nous étions en concurrence avec des projets en Espagne ou en Turquie. Les billets d’avion bon marché jouent certainement un rôle en la matière. Pourtant, nous remarquons actuellement que les gens apprécient la facilité d’une résidence secondaire proche de chez eux. Une petite heure suffit pour la rejoindre, alors qu’il faut s’assurer d’arriver à temps à Zaventem et compter le temps d’enregistrement, etc. Dans la pratique, ils auraient alors besoin d’une demi-journée de voyage avant d’être sur place. De plus, l’influence de nos étés plus agréables commence à se faire sentir. Les gens ont réappris à apprécier la côte belge. D’où vient l’augmentation de la demande d’appartements dans les villes ? Elle est due en partie à un public un peu plus âgé, dont l’ancienne maison est devenue trop grande. Nous constatons que soit il opte pour une résidence dans la verdure, soit il souhaite habiter dans le centre, avec toutes les activités accessibles à pied. Dans les villes centrales, nous constatons qu’une bonne connexion avec le lieu de travail à Bruxelles est très importante pour les acheteurs potentiels. Les normes de construction de plus en plus sévères poussent-elles les Belges à chercher plus de solutions clés en main ? Il ne faut certes pas négliger le fait que construire devient de plus en plus difficile pour les particuliers. Les normes PEB évoluent sans cesse, l’expertise nécessaire s’accroît de plus en plus. Dans les permis de construire de nos projets, nous constatons que les pouvoirs publics imposent de plus en plus d’exigences, notamment des toitures végétales, l’installation de chauffe-eau solaires, mais aussi des abris pour vélos et des voitures partagées. Les coûts de construction ne cessent de grimper ; quant aux terrains, ils ne sont pas bon marché. Veiller à ce que le coût du logement reste abordable pour les ménages sera le grand défi des prochaines années. Il serait bon que le gouvernement s’en préoccupe, par exemple par des mesures de soutien rendant la transition vers l’énergie verte abordable. 34 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.

LE JEU DE COLLECTION QUI TRAVERSE LES GÉNÉRATIONS Pour célébrer le 50 e anniversaire de la première victoire d’Eddy Merckx au Tour de France, la réédition du jeu qui lui était dédié n’a pas changé : une poursuite sur plateau, des photos d’époque, des petits coureurs en plastique à déplacer… Trente minutes (le temps moyen d’une partie) pour retrouver le plaisir de lancer les dés et de jouer sans écran, pour de vrai. Juliette Debruxelles Eddy Merckx, le jeu, 29,99€ dans les magasins de jouets. ICONIC M I L E S 35 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.