Miles

Miles #34 - De Noordzee - Uitgesteld Afscheid!
Miles #34 - Mer du Nord On en Veut Encore !
Views
1 year ago

Miles #28 Nouvelle Saison, On Sort!

  • Text
  • Toute
  • Produpress
  • Copie
  • Strictement
  • Interdite
  • Consentement
  • Marque
  • Voiture
  • Monde
  • Raidillon
Miles #28 Nouvelle Saison, On Sort!

GARAGE BOX & BONHAMS 1 2

GARAGE BOX & BONHAMS 1 2 68 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.

ENGINE « JE CHERCHAIS QUELQUE CHOSE DE PLUS ORIGINAL QU’UNE PORSCHE. EN ME RENDANT AU TRAVAIL, J’AI APERÇU L’ARNOLT BRISTOL DANS UNE VITRINE À BRUXELLES » Bien qu’il dispose d’un garage attenant à son domicile et qu’il y ait entreposé installer une dans son bureau, chez lui. Un emplacement de choix, puisque la voiture est visible de la cuisine, sans gêner personne. Un peu comme un tableau, bien qu’elle soit légèrement plus bruyante. Et que, de temps à autre, une tache d’huile s’étale sur le sol... Lieven Goeman est urologue, mais l’amour de la mécanique coule dans les veines de la famille. Le grand-père possédait un magasin de vélos et fabriquait des cyclomoteurs ; quant au père et au frère de Lieven, tous deux sont ingénieurs. La passion des voitures a toujours guidé la famille Goeman. « Ma première voiture était une Fiat 1500 cabriolet, équipée d’un moteur Osca. La pire voiture que j’ai jamais eue, elle tombait sans arrêt en panne », dit Goeman en riant. « C’est pourquoi j’ai été contraint d’acheter de toute urgence quelque chose de correct. Et ça a été une Porsche 356 B T5, que j’ai restaurée avec mon père et quelques amis. » Une deuxième Porsche 356 a suivi. « Une Speedster et une Carrera Speedster leur ont succédé. Cependant, je me suis peu à peu rendu compte que j’étais en fait à la recherche de quelque chose de plus original qu’une Porsche. » Lieven Goeman en a eu la révélation en se rendant au travail. « En passant devant la salle d’exposition de Vanderveken à Bruxelles, je l’ai vue, là, l’Arnolt Bristol. » 1. Dans le bureau, il y a de la place pour une voiture : idéal pour en profiter entre deux mails. 2. Outre les Arnolt, Lieven possède aussi cette Jaguar, ainsi qu’une Porsche. 3. La documentation que Lieven Goeman a rassemblée est peut-être encore plus impressionnante que ses voitures anciennes. 3 MARINE AMÉRICAINE L’Arnolt Bristol a été l’une des créations de Stanley Arnolt, de Chicago, ingénieur de formation, qui se vit offrir un brevet en lieu et place d’un salaire, lorsqu’il perdit son premier emploi durant le marasme économique des années 30. Le brevet d’un moteur de hors-bord, en 1939. Deux ans plus tard, Stanley Arnolt était propriétaire de deux usines qui, jour et nuit, construisaient des Il était aussi passionné de voitures ; il importait même des voitures de sport britanniques. Cependant, le désir d’encore les améliorer était trop fort. Stanley Arnolt s’attela à la tâche, avec des moteurs britanniques, entre autres de MG et de Bristol. Pour la carrosserie, il se tourna vers l’entreprise italienne Bertone et Franco Scaglione. Ce qui nous ramène dans le garage de Lieven Goeman, qui a entre-temps étalé une abondante documentation sur la table de cuisine. Si Lieven Goeman possède aujourd’hui plusieurs modèles d’Arnolt, il s’est surtout constitué de gigantesques archives sur la marque, jusqu’à un cendrier provenant de l’entreprise. La voiture qui trône dans son bureau n’est sans doute que l’une parmi une bonne centaine d’Arnolt produites. « Elle était grise quand je l’ai achetée. Bien qu’en bon état, elle grinçait à l’arrière quand je la conduisais. Un bruit extrêmement agaçant, dont je ne parvenais pas à trouver la cause. Jusqu’à ce que je la mette sur une balance. Elle pesait 1.150 kilos, alors qu’elle n’aurait dû en peser que 910. Il s’est avéré qu’elle était pleine de mastic et qu’elle avait besoin d’être restaurée de toute urgence. C’est seulement à ce moment-là que j’ai découvert à quel point cette voiture était spéciale. » place: la voiture que voici. « Il m’a bien sûr fallu du temps avant de découvrir toute son histoire, mais lorsqu’il s’est avéré que c’était elle la gagnante de Sebring, je l’ai remise en état, dans le EN MINIATURE Outre ses voitures anciennes, Lieven Goeman possède une seconde collection insolite : des voitures à pédales. « En fait, tout a commencé de manière très banale. Ma première, je l’ai achetée sur un marché. Sur un coup de tête. Puis, j’en ai reçu une de mes parents pour mon anniversaire et ils ont continué de m’en offrir une nouvelle chaque année. » L’étagère dans le garage en dit long. « En fait, il y a de la place ici pour d’autres voitures, mais bon... » Le plaisir de collectionner est clairement quelque chose qu’il a dans le sang. 69 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.