Miles

Views
4 months ago

Miles #39 - S'INSPIRER POUR SE REINVENTER

Miles #39 - S'INSPIRER POUR SE REINVENTER

CHANEL CULTURE ET HAUTE

CHANEL CULTURE ET HAUTE COUTURE Chanel lance son Culture Fund, fonds mondial destiné à poursuivre et développer l’engagement de la Maison de luxe française en direction des arts et de la culture. Elisabeth Clauss On savait Chanel déjà impliqué dans la préservation des savoir-faire et des métiers d’art par la reprise de maisons d’artisanats rares en France, à l’instar de Lemarié (plumassier depuis 1880), Causse (gantier depuis 1892), Lesage (brodeur depuis 1924), Maison Michel (modiste depuis 1936), ou Lognon (plisseur depuis 1945). La liste n’est pas exhaustive, mais éloquente : Chanel soutient les arts, qu’ils soient appliqués ou à exposer. Dans le contexte qui a fermé ces derniers mois les portes d’accès à une culture variée, Chanel inaugure le Culture Fund, programme international d’initiatives et de partenariats destiné à soutenir des artistes contemporains, pour que la vivacité créative subsiste, intemporelle et sur mesure. Impliqué dans l’émergence de voix plurielles, le Fonds met en lumière des personnalités issues de la scène créative internationale, pour inspirer les vocations et offrir une opportunité d’expression à un secteur challengé. Pour mener à bien cette mission d’utilité artistique, Chanel offre un « Next Prize », qui soutiendra des projets personnels portés au nom de leurs instigateurs, et accompagnera une série de partenariats internationaux conclus avec des institutions et des organisations culturelles en vue d’encourager et diversifier des perspectives nouvelles. Financé à hauteur de 100.000€, ce prix permettra à dix artistes « qui redéfinissent radicalement les champs artistiques dans lesquels ils exercent leurs pratiques – musique, danse, performance et arts visuels », de pousser leur exploration d’idées novatrices bénéfiques à la culture et à la société. Les lauréats auront également accès à un programme de mentorat cousu de fil précieux, on s’en doute. Parmi les partenaires du Fonds, on compte entre autres prestigieux intervenants The National Portrait Gallery de Londres, The Underground Museum de Los Angeles ou Le Centre Pompidou à Paris. Une approche pluriartistique, pour une créativité décloisonnée. Malala Yousafzai - prix Nobel de la paix - par la photographe et vidéaste Shirin Neshat. « Le CHANEL Fund incarne la conviction de Chanel que la créativité individuelle est une source inépuisable d’innovation », souligne Yana Peel, directrice internationale Arts et Culture de Chanel. À une époque où nous sommes amenés à prendre des décisions dans des environnements de plus en plus complexes, les artistes produisent des idées novatrices qui nous montrent la voie à suivre. Chanel a toujours soutenu la vitalité et l’audace artistique. Ce Fonds puise dans cette tradition, avec une attention particulière portée aux pratiques innovantes qui dessinent l’avenir. » 60 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

CAPSULAIRE ECRAN TOTAL Un concept, plusieurs expériences. Ionnyk, cadre numérique interactif et évolutif d’une qualité inédite, rappelle que l’innovation technologique 100% belge a bien sa place dans le portrait de famille. Elisabeth Clauss C’est spécial, quasi spatial : des millions de capsules d’encre noire et blanche, pilotées à distance, composent des œuvres de photographie qu’on admire et/ou qu’on acquiert, en exclusivité et selon un principe d’équité pour l’artiste. Notre salon devient fenêtre sur l’horizon : un plan d’eau africain déserté au matin accueille des lions désaltérés en fin de journée. On connecte aussi l’art à l’actualité, quand un artiste réagit en direct aux événements qui agitent le monde. Mathieu Demeuse, co-fondateur d’Ionnyk, a voulu extrapoler le numérique vers une qualité papier, grâce à ce cadre connecté d’une définition jamais vue. Fini le désagrément de la lumière bleue, la photo est intégrée mais pas intrusive, et comme un tirage au grain le plus fin, il est (quasi) inutile de le recharger (ou si peu). La notion d’art est fondamentale dans l’offre, exposition interactive permanente. Selon différentes formules d’abonnement ou d’achat, on accède à un catalogue, négocié en direct avec les artistes, maîtres de leurs expositions. A la façon d’un Spotify de l’image, on choisit un thème, ou se laisse guider pour une exploration haute définition de talents confirmés ou émergeants. Le concepteur insiste sur la notion d’intégrité : avec des millions de capsules d’encre, cet écran est le premier (le seul) jamais commercialisé à reproduire la qualité de l’impression, car ce ne sont pas des pixels, mais des micro-gouttes qui se déplacent. Avec différents passe-partout, on retrouve tous les codes de la photographie, avec le défilement du cinéma. En pratique : on achète un cadre, puis on télécharge une appli qui fournit 10 œuvres incluses, évolutives chaque mois, soit 120 nouvelles photographies par an. Autre option, celle d’explorer un univers spécifique, ou de se lancer à la découverte du travail d’un artiste en particulier. Parmi les diverses options, celle de l’« édition limitée » qui concerne des artistes cotés dont on peut s’offrir une œuvre à conserver, avec certificat d’authenticité. Ici, c’est le photographe lui-même qui fixe le prix. A partir de 1.250 €, on ouvre son propre musée chez soi, grâce à un produit belge, conçu à la main, et respectueux des normes écologiques. Pour une photo mouvante et émouvante, non comme un film, mais comme le fil délié d’une nouvelle forme d’art appliqué. www.ionnyk.com Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV 61