Miles

webmasterprodupress
Views
2 years ago

Miles #41 - ROBERTO MARTINEZ - THE COACH

  • Text
  • Montres
  • Voiture
  • Monde
  • Marque
  • Consentement
  • Interdite
  • Strictement
  • Copie
  • Produpress
  • Toute
Miles #41 - ROBERTO MARTINEZ - THE COACH

MONTRES RAJEUNIR ET

MONTRES RAJEUNIR ET DÉPOUSSIÉRER A voir l’agrandissement de leur surface, nombre de points de vente de montres multimarques haut de gamme ont le vent en poupe. S’y ajoutera bientôt une initiative innovatrice dans le quartier trendy de Dansaert, à Bruxelles. Prosper est son nom. Serge Vanmaercke Slaets vient de rejoindre un grand immeuble historique sur le Meir à Anvers et Colman ne cesse d’y multiplier ses façades à l’ombre de la cathédrale. Yvan’s à Bruxelles a élargi sa présence dans les Galeries Royales Saint-Hubert à Bruxelles, tandis que De Greef a ouvert une antenne à Knokke. Et la cerise sur le gâteau pour les amateurs de fine horlogerie sera bientôt l’inauguration de Prosper dans la rue Dansaert, le quartier trendy de la capitale. Brice Wittmann (37 ans - ex-De Greef) et son associé Jean-Baptiste Tardy (47 ans – ex-Cartier) doivent en effet y ouvrir fin 2021 ou début 2022 trois adresses proposant à la fois des marques haut de gamme réputées et – grande nouveauté – des marques extrêmement pointues, jusqu’à présent connues des seuls initiés, mais jamais encore proposées chez nous. Un coup de frais Brice Wittmann : « Prosper veut permettre aux marques qu’il propose de s’exprimer le mieux possible. Nous voulons aussi leur fournir un accès à une nouvelle génération de collectionneurs. Le potentiel local et expats cosmopolites en Belgique est énorme. Nous proposerons trois adresses proches – au 101, au 81/83 et au 88 – pour un seul concept de boutique Prosper, avec un parking public tout proche. Le tout selon une formule concept store avec une identité forte. Comptoir-bar et plusieurs types d’assises avec du mobilier chiné, oui. Mais pas de chaises ni de tables de vente. Les marques participantes proposeront d’ailleurs des concepts tout à fait novateurs dans leur présentation. « Au 101 avec sa vitrine de 20 m de large, nous proposerons sur 107 m2 les marques Panerai, Cartier, Nomos, Trilobe, et un espace Prosper avec des marques non permanentes comme par exemple Roger Dubuis ou Greubel Forsey. En plus d’un espace Odyssée qui n’aura rien à voir avec l’horlogerie. « Au 81-83, avec sa vitrine de 12 m, nous aurons sur 130 m2 un espace de 20 m 2 , un nouveau concept que H. Moser & Cie inaugurera chez Prosper, Grand Seiko, Zenith, Bulgari et les montres design de Rado. « Et le 88, avec ses 7 m de vitrine et sa superficie de 60 m 2, accueillera notamment Chanel. De plus, Prosper proposera une offre de deuxième main certifiée, exclusivement en ligne. » L’initiative est de taille et si Prosper réussit, il va assurément stimuler la passion horlogère de nouvelles générations en Belgique. « Je suis persuadé que Prosper va cartonner », lance Brice. n Le concept Prosper vu par Cha Coco (Charlotte Cauvin) qui décore aussi les vitrines du chantier avant l’ouverture. 44 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

GASTRONOMIE LE CHOIX DU NOUVEAU Le chef Viki Geunes a décroché cette année une troisième étoile Michelin pour son restaurant Zilte à Anvers : le deuxième *** du pays donc, après Hof van Cleve. Seuls 10 restaurants peuvent afficher cette distinction dans le monde. Avec Viki eunes, Miles inaugure une srie o, en encourageant un jeune chef, un chef confirm se remémore ses propres débuts. Serge Vanmaercke Apeine notre entretien entamé, Viki Geunes (49 ans) se fait rappeler en salle par son épouse Viviane : l’équipe du réputé Bernardin à New York qu’il vient de servir, tient absolument à poser avec lui sur la photo avant de retraverser l’océan. Le chef nous reviendra bien vite. Nous voici à 60 m du sol, au sommet du musée MAS à Anvers où Zilte occupe l’étage supérieur. Un édifice atypique en verre ondulant et pierres rouges, conçu par Neutelings Riedijk Architecten. Le nom Zilte est lié au voyage de noces de Viki Geunes en Afrique du Sud. Dans un restaurant à Knysna, il avait trouvé une carte postale avec le motif d’une huître qui deviendrait un jour son logo. Et le nom « zilte », qui en néerlandais réfère à l’odeur et au goût salés de l’eau de mer, découle de l’image du logo. En 1996, ce nom et le logo trônaient sur la façade de leur propre restaurant : ‘t Zilte à Mol. Papa s’occupait du planning et du budget d’une entreprise et maman était femme au foyer à Olen, en Campine, près d’Herentals. « Ma mère veillait à la bonne chère dans le respect des bons produits et n’hésitait pas à expérimenter en cuisine », se souvient Geunes. Ce qui l’a résolument influencé : « sans être gastronome, ma mère aimait cuisiner et le faisait très bien. » De l’école à la cuisine Après des humanités modernes, Viki a suivi une formation en Sciences industrielles à Geel, où il travaillait comme serveur durant les week-ends. « Quand Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV 45

Copied successfully!