Miles

Views
3 months ago

Miles #44 - JONAS GERCKENS - UN EQUIPAGE A LUI SEUL

  • Text
  • Monde
  • Montres
  • Montre
  • Marque
  • Consentement
  • Interdite
  • Strictement
  • Copie
  • Produpress
  • Toute
Miles #44 - JONAS GERCKENS - UN EQUIPAGE A LUI SEUL

1 2 1. The Original, le

1 2 1. The Original, le short en coton stretch avec lequel tout a commencé, en 2016. 2. Deux détails caractéristiques des shorts et pantalons Mr Marvis : l’élastique à la ceinture et la poche secrète. 3. David Sipkens, cofondateur de Mr Marvis. M – Pourquoi d’abord le short : pas vraiment l’habillement le plus élégant de la garde-robe masculine ? DS - Il est vrai que le short n’était pas encore un habillement courant en ville il y a quelques années, même par 30°C à l’ombre. Mais les choses ont beaucoup changé ces dernières années avec le casual chic. Nous avons prouvé aux hommes qu’avec un short bien coupé et bien fait, on pouvait avoir autant d’allure qu’avec un pantalon. M – Vous êtes néanmoins passés aux pantalons. DS – Oui, mais sans laisser tomber les shorts qui restent notre produit numéro un. Les pantalons ne sont apparus dans notre collection qu’en 2020 : les Longs, les Coolerdays, les Flannels, les Cords et les Easies. Les Longs en coton stretch ont été lancés pour répondre à une demande de la clientèle des Originals (les shorts), qui souhaitait des pantalons pour l’hiver sur le modèle des shorts d’été avec les mêmes détails pratiques, notamment la poche cachée et l’élastique dans la ceinture. Les différents types de pantalons ont une coupe légèrement différente en fonction du tissu utilisé car une flanelle se comporte différemment qu’un coton stretch, par exemple. Mais les différences sont à peine perceptibles. Slow fashion M – Comment choisissez-vous vos matières premières ? DS - Nous sélectionnons des ateliers de tissage avec des certificats de traçabilité pas trop éloignés de notre lieu de production au Portugal. Nous cherchons aussi des tissus de qualité qui durent. Nous essayons de faire de notre mieux pour réduire notre empreinte carbone, mais nous sommes bien conscients que nous n’y sommes pas encore. Nous visons le Zero pour 2030 et la certification B Corp (Benefit Corporation), un label provenant des Etats-Unis mais toujours plus populaire en Europe. Nous sommes partisans de la slow fashion. Tout projet est donc longuement mûri avant d’être mis en œuvre, avec un processus de préproduction qui passe par toute une série de prototypes. Ces derniers sont finalisés dans des patrons pour obtenir des habits les plus confortables et pratiques possible. M – Vous avez aussi commencé à diversifier avec des éditions limitées. DS - Pour nos 5 ans en 2021, nous avons effectivement lancé des Jubilee Editions d’Easy Sweaters. Et nous poursuivons sur cette lancée. En cette fin d’année, notamment, avec une chemise denim, une autre en piqué et un Heavy Weather Sweater. Mais ces produits ne font donc pas partie de nos « classiques » qui restent, eux, toujours disponibles. M – Quelle place occupe la Belgique parmi vos marchés ? DS – La deuxième place après les Pays-Bas, plus ou moins ex aequo avec l’Allemagne. Viennent ensuite la France et le Royaume-Uni. Mais le Danemark, l’Autriche, l’Espagne et l’Italie deviennent de plus en plus actifs. 3 M – Quelle est l’origine du nom Mr Marvis ? MS - Mr Marvelous était phonétiquement trop long à prononcer. C’est donc devenu Mr Marvis. C’est aussi simple que cela. n www.mrmarvis.com 46 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV

Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV