Miles

Views
3 years ago

Miles Gentleman Driver's Magazine #34

  • Text
  • Faire
  • Prix
  • Voitures
  • Zoute
  • Consentement
  • Interdite
  • Strictement
  • Copie
  • Produpress
  • Toute
Miles #34 - Mer du Nord On en Veut Encore !

PHILIPPE VAN DE RYSE

PHILIPPE VAN DE RYSE ORGANISATEUR – « DE BELLES AVENTURES HUMAINES AVANT TOUT » Le plus beau souvenir ? « La première édition, bien entendu ! Nous sommes vraiment partis d’une page blanche. Il s’agit d’un rêve qui est devenu réalité. Lorsque nous avons vu les premières voitures prendre le départ du Zoute Rally et que le samedi soir, nous avons constaté que tout s’était très bien déroulé, nous avons compris que c’était le début d’une longue et belle histoire. » La plus belle rencontre ? « J’ai envie de mettre notre bourgmestre en avant, le Comte Léopold Lippens. Car il a cru avant tout le monde en notre projet et il nous a permis de le concrétiser. Humainement parlant, c’était aussi un très beau moment, lors de la première édition, de voir que ma famille – ma Le moment le plus angoissant ? « Ma plus grande crainte en organisant différents rallyes, ce sont les accidents. Voilà pourquoi, chaque année, je le répète, nous sommes heureux qu’il n’y ait pas de blessés ni d’accidents graves. Nous mettons d’ailleurs tout en œuvre pour que ça n’arrive pas. » La plus belle anecdote ? « Ferrari est une marque qui, habituellement, ne veut pas participer à des événements multi-marques ou être comparée aux autres. Pourtant, dès la première édition, en last minute, cette très belle marque – nous en avons 14 autres ! – a accepté de participer au Zoute Grand Prix. La décision venait du représentant de Ferrari West Europe, Francesco Balli. Cet homme, habituellement plutôt distant, est devenu très cha- pour les Mille Miglia l’année suivante. Participer aux Mille Miglia nous a d’ailleurs donné l’idée du Zoute GT Tour. » FILIP BOURGOO ORGANISATEUR - « DE L’HUILE MOTEUR DANS MES VEINES » Le plus beau souvenir ? « J’ai une valise remplie de très beaux souvenirs ! Mais tout est vraiment ans avant de mettre ce projet en place. Et lorsqu’on a vu les premiers podiums sur la digue avec les voitures de luxe de nos partenaires ainsi que les premières voitures au départ du Zoute Rally, sans parler des pour moi. » La plus belle image ? cadeau qu’on puisse me faire, bien plus beau que la plus jolie des automobiles, même si je suis un « auto boy » et que de l’huile moteur coule dans mes veines. » La plus belle rencontre ? « Derek Bell. L’idole de ma jeunesse. Cinq fois vainqueur au Mans. Il a conduit des voitures incroyables, y compris en F1. Il est aussi devenu ambassadeur de Bentley au moment où j’ai commencé à vendre des Bentley. Le moment le plus fun ? « Lorsque Matthias Schoenaerts est monté pour la première fois sur le podium du Zoute Rally avec le directeur de BMW. C’était comme à un 42 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.

BERNARD VAN DER ELST EVENT & RALLY MANAGER - L’AMI DES « CAR-SPOTTERS » La plus belle anecdote ? DAVID BOURGOO ORGANISATEUR - LE TECHNICIEN Le plus beau souvenir ? « Chaque année, pour le lunch du Zoute Rally, nous essayons de trouver un très bel endroit. Chaque édition est importante et les lieux sont tous très différents, mais nous allons souvent au sein d’une entreprise. Je me souviens surtout d’un lunch qui m’a marqué au sein même de l’imprimerie EPC, à Lokeren, qui sort notamment Het Laatste Nieuws. Plus de 200 personnes ont mangé juste à côté de la presse. C’était assez phénoménal. » La plus belle rencontre ? Avec ses cinq victoires aux 24 Heures du Mans, Derek Bell sort donc un peu du lot pour nous. Mais je me souviens très bien de la venue de Matthias Schoenaerts qui a eu d’énormes retombées sur le Zoute Grand car c’est une très grande dame dans sa discipline et en dehors. » La plus grande angoisse ? « Qu’un accident survienne. Nous faisons tout notre possible pour que le GT Tour et le Zoute Rally se déroulent de la manière la plus sûre possible, mais nous n’avons jamais un contrôle total sur nos participants. Mais nous recevons leur vitesse en temps réel et s’ils roulent trop vite dans des agglomérations par exemple, nous pouvons leur envoyer un message grâce à notre système de Tracking & GPS, et les exclure du Grand Prix. » e fois. Et il y a déjà tellement de souvenirs et d’anecdotes à raconter ! En plus de m’occuper du roadbook avec David, je gère un peu les réseaux sociaux. Cette nouvelle génération de car-spotters est impressionnante : ils sont vraiment partout ! Il y a 2 ans, lors de mon contrôle nocturne du tracé la veille du rallye, j’ai rencontré un petit groupe de jeunes, garçons nue du Zoute. Je me suis donc naturellement arrêté en demandant ce Ils attendaient le passage d’une Bugatti Chiron qui avait été annoncée pour la première fois en Belgique ! Depuis lors, j’ai un petit groupe WhatsApp avec eux ! » La plus belle rencontre ? « Il y en a tellement ! Pour moi, c’est vraiment compliqué de répondre à cette question. Derek Bell était super aimable lors de sa venue. Mais j’apprécie surtout discuter avec les collectionneurs. Chaque année, j’apprends énormément grâce à eux. J’aime aussi passer du temps avec les membres du jury international de notre concours d’élégance. » La plus grande angoisse ? « Au-delà de l’aspect « sécurité » du rallye qu’on arrive à plutôt bien gérer pour éviter tout accident, je dois avouer qu’il y a deux ans, mon ordi s’est crashé un mois avant le Zoute Grand Prix. C’était le grand stress car je possédais une partie des roadbooks et qu’il fallait les imprimer, mais en une semaine on a réussi à tout récupérer. » Le plus grand frisson ? « Dès le mercredi soir, quand on voit les premières constructions et que tout le puzzle se met en place, véritablement, ça donne des frissons. D’autant plus que nous sommes une petite équipe. On y met beaucoup d’heures et beaucoup de cœur. Et le dimanche soir, quand on voit que tous les participants sont conquis, nous sommes ravis ! » Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. 43