Miles

Views
3 years ago

Miles Gentleman Driver's Magazine #34

  • Text
  • Faire
  • Prix
  • Voitures
  • Zoute
  • Consentement
  • Interdite
  • Strictement
  • Copie
  • Produpress
  • Toute
Miles #34 - Mer du Nord On en Veut Encore !

Erik Panis Sd : Des

Erik Panis Sd : Des sondages ont été réalisés auprès de nos visiteurs et l’on constate qu’il faut suivre la time line. Il a d’ailleurs été prouvé que l’on se passionne pour des choses que l’on a découvertes et vécues entre nos 10 et nos 16 ans. Prenez ceux qui ont les moyens d’acheter des voitures classiques aujourd’hui, les 35 ans et plus. Ils s’intéressent aux voitures des années 1980 tandis que la génération de nos parents préfère généralement les modèles des années 1960-1970. En bref, il faut suivre cette évolution. Le futur sera bientôt le passé et c’est pour cette raison qu’il faut visiter les musées. Les gens d’une quarantaine d’années n’ont jamais vu rouler les voitures d’avant-guerre. Par contre, elles appartiennent à l’histoire et c’est pourquoi nous devons les montrer dans notre musée. Ce marché n’est pas mort mais ça devient de plus en plus compliqué, sauf à nouveau pour des perles rares comme de belles Françaises des années 1930 ou des Bugatti. EP : Bien que nous faisons toujours tout notre possible pour présenter des classiques des années 1950 lors des InterClassics, on assiste à une transition de l’offre vers des voitures des années 1970, 1980 et même 1990. L’avantage de cette évolution est que les jeunes entre 20 et 40 ans montrent un intérêt grandissant pour les automobiles classiques. Les amateurs aiment pouvoir acheter la voiture dont ils rêvaient plus jeunes. Grâce à leur intérêt et enthousiasme, nous pouvons mettre cette jeune génération en contact avec les « vrais » classiques. Et leur fascination pour ces voitures n’est pas moins importante. La technique, le design et surtout l’histoire derrière le vé- combattre le « grisonnement » de ses amateurs. Les voitures d’avant-guerre attisent encore toutefois, selon moi, la curiosité d’une grande majorité des jeunes. Pour conclure, quels seraient vos conseils aux jeunes collectionneurs qui voudraient dénicher une belle affaire ? GT : Nous avons l’impression que les gens essaient de diminuer le nombre de modèles de leurs collections en vendant généralement leurs « affordable classics ». C’est là que se trouve l’occasion pour les jeunes qui veulent accéder au marché et nourrir cette passion. Les voitures compactes, rapides, pratiques, et, souvent, de rallye sont très en vogue et facilement commercialisables car il s’agit d’une gamme de prix limités pouvant attirer les plus jeunes générations. Une marque qui a longtemps été sous-évaluée est, selon moi, Alfa Romeo. Un élégant coupé Bertone ou un Duetto Spider, par exemple: rapides, beaux et pratiques. Austin-Healey, MGA & MGB et Triumph ont également la cote auprès des jeunes, comme évidemment la coqueluche des marques automobiles qui est à nouveau accessible: Porsche. Un conseil important est d’acheter avec votre cœur et aussi d’acheter le meilleur exemplaire possible selon vos moyens. Sd : Vouloir faire une « belle affaire » est une mauvaise idée. Mieux vaut privilégier la voiture de ses rêves. Investir en espérant que la valeur grimpe et ne pas rouler avec sa voiture de peur de la casser, c’est une erreur. Malgré que ce soit contraire à ma position dans le musée, les voitures sont faites pour rouler, pas pour rester dans un showroom. Je vous conseillerais plutôt de trouver une voiture qui n’est pas encore trop recherchée sur le marché et de privilégier l’achat chez un particulier qui préfèrera peutêtre, si vous êtes chanceux, la vendre moins chère à un passionné. Cela demande beaucoup de recherches, mais c’est aussi ça qui est super intéressant ! EP : Je partage entièrement le conseil d’« acheter avec son cœur », qui reste le plus important. Si l’on achète pour faire un bon investissement, il faut surtout penser sur le long terme. Hormis quelques exceptions, il est illusoire de penser que lorsque vous achetez une voiture classique, vous allez pouvoir - 48 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.

Brasschaatsteenweg 104 • 2920 Kalmthout • tél 03 651 62 00 info@timelesswood.be • ouvert: sur rendez-vous • samedi de 10-14 heures www.timelesswood.be Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.