Miles

Views
3 years ago

Miles Gentleman Driver's Magazine #34

  • Text
  • Faire
  • Prix
  • Voitures
  • Zoute
  • Consentement
  • Interdite
  • Strictement
  • Copie
  • Produpress
  • Toute
Miles #34 - Mer du Nord On en Veut Encore !

SIMON SZLEPER ET LOUIS

SIMON SZLEPER ET LOUIS JALABER, ATELIER JALAPER Un morceau de légende au poignet grâce à Kickstarter. Tout en étudiant le marke ting digital à Madrid, Simon Szleper (Belge, 23 ans) et Louis Jalaber (Français, 25 ans) ont constaté qu’ils avaient deux passions en commun : l’automobile et l’horlogerie. Ils ont donc cadran réalisé entièrement à partir d’un capot authentique d’Aston Martin DB5. Pour réaliser leur rêve, les jeunes entrepre neurs ont fait appel à la communauté sur Kickstarter, le célèbre site de crowdfunding. À l’heure d’écrire ces lignes, leur objectif de base a été atteint : récolter 120.000 € pour produire leurs 1.200 montres numérotées (600 pièces de 600 à 650 € en mouve guichet date + 600 autres pièces de 800 à 850 € avec mouvement automatique Miyo les avons rencontrés à Bruxelles pour un moment passionnant. Pourquoi l’Aston Martin DB5 ? la DB5, la Jaguar Type E, la Ferrari F40 et l’AC Cobra. En créant notre communauté via les réseaux sociaux, on a vite remarqué que l’Aston parlait à beaucoup plus de monde. Comment avez-vous réussi à créer une communauté avant même de créer votre montre ? sieurs audiences sur les réseaux sociaux. Quand notre communau té a choisi l’Aston Martin DB5, nous avons créé du contenu en lien avec ce modèle. On a voulu que notre audience se projette au volant de la DB5 pour que chacun ait en vie d’en posséder une petite partie par la suite. Comment avez-vous fait pour trouver un capot authentique d’Aston Martin DB5 ? Ça a été très compliqué, car la DB5 a été produite à seulement 1.021 exemplaires. Nous avons contac té un nombre impensable de garages et de spécialistes en voi tures classiques dans le monde. Un jour, un Anglais, Michael, nous a contactés en disant qu’il avait notre capot. L’un de ses clients londoniens voulait faire complètement restaurer sa DB5. Problème : le propriétaire ne souhai tait pas communiquer le numéro de châssis. C’était pourtant très important pour nous et cat d’authenticité en provenance de chez Aston Martin Works. Pourquoi avoir pensé au crowdfunding ? Tout simplement car on a besoin d’un capital initial pour couvrir les coûts divers. Le message à la communauté est le suivant : « nous avons créé un concept, une marque, et pour concrétiser le projet, on a besoin de vous qui aimez autant la marque que nous. Sans vous, la marque n’existera pas. » La force du crowdfun ding, c’est que les fondateurs communiquent direc tement avec les clients, sans intermédiaire. Comment peut-on investir dans une montre, sans l’avoir vue, sans l’avoir touchée au préalable ? La valeur intangible de la montre est plus forte que tout pour notre communauté. Ceux qui croient en notre projet n’aiment pas seulement le design. Ils aiment l’idée, l’histoire et les liens que nous avons créés. En étant dispo nibles pour des interviews et des ap pels téléphoniques avec nos followers, en étudiant le processus de production durant deux ans, nous avons aussi réussi à être crédibles auprès des gens. Car sur Kicks tarter, la crédibilité est essentielle ! 56 Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV.

SPORT UNE HISTOIRE BELGE Parmi les nombreux sports pratiqués sur les plages de la mer du Nord, le char à voile s’impose comme la discipline reine ! Et ce n’est pas un hasard. Boris Rodesch Si la première utilisation d’un « char à voile » (pour transporter des matériaux) remonte à l’Égypte antique, c’est en 1898, à Coxyde, sous l’impulsion de deux belges, les frères Dumont, que sa pratique purement ludique et sportive vit le jour. André Dumont construisait alors le premier char à voile sportif tandis que l’année suivante, François Dumont allait proposer une deuxième version plus légère et plus rapide. Très vite, la nouvelle discipline séduit aussi nos voisins français et s’invite sur les vastes plages du nord à la Panne, en 1909. Quinze ans plus tard, celui que certains considèrent comme étant le plus vieux club de char à voile du monde, le Sand Yacht Club Pannois (désormais appelé Royal Sand Yacht Club) ouvrait ses portes. RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT DU ROYAL SAND YACHT CLUB « La Belgique est un vrai pays de char à voile. » À la tête du club depuis 2015, Danny Saubain découvre le char à voile au club pannois grâce aux performances de ses enfants. Idéalement situé à 2 km de la frontière française, au bout de la digue et protégé du vent par à Dunkerque sur environ 30 km. Cette situation, qui permet aux membres de rouler à marée basse sur 4 bancs de sable dur, est enviée par les clubs du monde entier. Si le RSYC organise régulièrement des promenades, il est aussi le théâtre de nombreuses compétitions nationales et internationales, comme par exemple les championnats d’Europe ou les championnats du monde. Les prochains championnats d’Europe se tiendront d’ailleurs au RSYC en 2021. Précisons aussi que le club détient le record de titres européens et mondiaux ! Parmi ses membres, on trouve Henri Demuysere (10 fois champion de Belgique, 1 fois champion du monde et 7 fois champion d’Europe), mais aussi Egon Plovier, champion du monde et champion d’Europe. Le RSYC est actuellement en pleine rénovation, pour offrir à ses quelque 430 membres tout le confort dont ils ont besoin. Un nouveau neufs et la possibilité d’entreposer les chars ou encore une zone pour les entretiens… Tout cela est offert par la commune de La Panne. L’inauguration est prévue le 19 octobre. COMMENT DÉBUTER ? La discipline est particulièrement démocratique et accessible. Mais pour pouvoir pratiquer librement le char à voile, l’obtention du brevet élémentaire est une condition sine qua non. Les brevets sont attribués par la fédé- fédération ACVB et l’ADEPS. Pour obtenir ce brevet, le RSYC et le club des jeunes, ZC.De Krab, organisent régulièrement des stages (cours théorique s’élève à 100 euros pour le RSYC et 50 euros pour les jeunes du ZC. De Krab) pour pouvoir participer aux stages organisés pendant les vacances scolaires ou aux cours dispensés toute l’année par la fédération LAZEF. Une fois le sition par le club. Toute copie non autorisée est strictement interdite sans le consentement écrit préalable de Produpress SA/NV. 57